Et si vous réalisiez des économies en partant à l’étranger ?

Vendredi 13 octobre 2017

Loyer, transport, alimentation, loisirs… Même si Toulouse est une des villes les moins couteuses pour les étudiants, leur budget mensuel moyen est de 780€ (UNEF, Classement des villes par coût de la vie étudiante, Dossier de presse août 2016), soit plus de 9000€ par an !

Et si partir à l’étranger était finalement moins cher ? Le surcoût de la mobilité n’est pas toujours celui que l’on croit.

Billets d’avion, assurance santé, visa : il est vrai qu’un départ à l’étranger entraine des dépenses conséquentes. Dans le cadre d’un échange universitaire avec un établissement partenaire de votre université, vos frais d’inscription sont ceux de votre établissement en France, et si vous partez pour un stage, vous pouvez espérer une rémunération. Cependant, selon votre destination et la durée de votre séjour, les dépenses liées à votre mobilité peuvent être compensées par le prix de la vie dans votre pays d’accueil, qui peut s’avérer inférieur au coût de la vie toulousaine.

Par exemple,  le coût de la vie à Bangkok est inférieur de 30% à celui de la Ville Rose, mais il est aussi 45% moins cher à Johannesburg, Hanoï et Mexico : le choix de votre destination peut vous rapporter gros.

Afin d’étaler vos dépenses, mieux vaut partir un an plutôt qu’un semestre. En effet, en un an, vous pourrez profiter d’un loyer plus faible et d’un coût de la vie avantageux, ce qui vous permettra d’absorber les lourdes dépenses, celle de votre billet par exemple. 

Votre billet d’avion justement, parlons-en ! Le premier moyen d’en réduire le coût, c’est de le prendre le plus en avance possible. Mais il faut aussi optimiser votre trajet ! Partir de Barcelone au lieu de Toulouse pour aller en Amérique Latine, faire un arrêt à Varsovie pour aller en Asie… De nombreuses combinaisons permettent de réduire le coût de votre voyage, pensez à multiplier les recherches !

Le loyer mensuel moyen d’un logement étudiant à Toulouse est de 450€. A Taipei, un mois de loyer coûte 250€, et 290€ à Buenos Aires. Pour faire des économies, pensez à quitter votre logement en France, cela vous évitera de payer deux loyers et vous permettra de profiter pleinement des loyers avantageux à l’étranger. La sous-location peut également être une solution si vous souhaitez garder votre logement, mais attention, elle est strictement encadrée, il est donc important de bien se renseigner si vous choisissez cette solution.

Votre forfait internet, entre 20 et 30€ en France, coûte 10€ à Hô Chi Minh ville,  et pour finir un déjeuner au restaurant, 12€ en moyenne à Toulouse vous reviendra à 3€ à Pékin ! Mais pour faire encore plus d’économies, il est également important de se poser la question de comment vous allez régler ces dépenses ! En effet, des frais bancaires peuvent s’appliquer lors de vos paiements par carte bancaire et retraits d’argent en dehors de la France. Pour éviter cela, n’oubliez pas de contacter votre banque avant votre départ afin d’adapter votre contrat bancaire à votre future mobilité. Par ailleurs, si vous choisissez d’ouvrir un compte au sein d’une banque de votre pays d’accueil, les virements que vous effectuerez depuis votre compte français ou celui de vos parents risquent de vous coûter cher en frais bancaires… Un autre point à aborder lors de votre rendez-vous avec votre banquier ! La Mouv’Box a identifié pour vous des partenaires bancaires qui prennent en compte vos besoins lors de votre mobilité internationale, nous pouvons prendre rendez-vous pour vous, n’hésitez pas à nous contacter dans ce but !

Sur place, vous pouvez trouver un job étudiant, mais pour cela, il faut que votre visa vous l’autorise. Les visas étudiants ne permettent pas toujours le travail, ou le limite à un certain pourcentage de votre temps, renseignez-vous auprès des autorités migratoires de votre destination. Si toutefois votre visa vous autorise à travailler, vous pouvez trouver des jobs étudiants sur différents sites dédiés référencés dans nos fiches pays.

Au quotidien, pour éviter que votre budget nourriture ne plombe vos dépenses, consommez local ! Il est vrai que vous aurez du mal à vous passer de nos fameux fromages français et du vin qui l’accompagne, mais le meilleur moyen de limiter ses dépenses, c’est de goûter à la vie locale en se plongeant dans les marchés, les stands de nourriture en ville… C’est aussi le meilleur moyen de découvrir une nouvelle culture !

Finalement, un an à l’étranger ou un an à Toulouse, le coût peut être le même ou presque… mais le plus dans votre parcours universitaire que constituera votre mobilité, lui, vous rapportera beaucoup !

Consultez sans plus attendre nos fiches pays pour vous renseigner, ainsi que l’outil de comparaison des coûts de la vie de notre partenaire Banque Populaire.

 

Tags: 
Etudiant
Mobilité
Financement